Sous la plume de Romain Gary

Les Racines du Ciel

Les Racines du Ciel

Romain Gary publie en 1956 le roman "Les Racines du Ciel". Ce chef d'oeuvre de la littérature française reçoit le prix Goncourt. Quelques années plus tard, il est traduit en plusieurs langues et adapté pour le cinéma aux États-Unis, sous la direction de son auteur. Dans ce livre, il est largement question d'éléphant et plusieurs extraits se retrouvent sur les sites Internet et les publications des organisations oeuvrant pour la conservation des éléphants et la coexistence humain-éléphant. C'est que le roman a grandement inspiré celles et ceux qui pensent que cohabiter avec les éléphants et protéger la nature est indispensable. Quelques années plus tard, il publie sa "Lettre à l'éléphant".

The Roots of Heaven

Une citation...

Une première citation illustre parfaitement les enjeux de la coexistence humain-éléphant et montre que cette cohabitation symbolise la nécessité d'une harmonie entre l'Homme et la Nature : "On commence par dire, mettons, que les éléphants c'est trop gros, trop encombrant, qu'ils renversent les poteaux télégraphiques, piétinent les récoltes, qu'ils sont un anachronisme, et puis on finit par dire la même chose de la liberté - la Liberté et l'Homme deviennent encombrants à la longue..."

Romain Gary

...deux citations

Deux autres extraits sont souvent cités. Le premier évoque la contemplation que nous inspirent les éléphants : "Tous ceux qui ont vu ces bêtes magnifiques en marche à travers les derniers grands espaces libres du monde savent qu'il y a là une dimension de vie à sauver". Le second invite à la réflexion sur une certaine approche du progrès : " Ce que le progrès demande inexorablement aux hommes et aux continents, c'est de renoncer à leur étrangeté, c'est de rompre avec le mystère, - et sur cette voie s'inscrivent les ossements du dernier éléphant... L'espèce humaine était entrée en conflit avec l'espace, la terre, l'air même qu'il lui faut pour vivre"

Lettre à l

Lettre à l'éléphant

En mars 1968, dans le Figaro Littéraire, Romain Gary publie un texte encore plus engagé. Cette lettre est aisément lisible sur Internet, en voici quelques morceaux pour donner l'envie de le lire dans son intégralité : "Monsieur et cher éléphant,... Depuis fort longtemps déjà, j'ai le sentiment que nos destins sont liés.(...) À mes yeux, ..., vous représentez à la perfection tout ce qui est aujourd'hui menacé d'extinction au nom du progrès, de l'efficacité, du matérialisme intégral (...) Il semble évident ... que nous nous sommes comportés tout simplement envers d'autres espèces, et la vôtre en particulier, comme nous sommes sur le point de le faire envers nous-mêmes.(...) Dans un monde entièrement fait pour l'homme, il se pourrait bien qu'il n'y eût pas non plus place pour l'homme."


Références :

  1. Les Racines du Ciel (Romain Gary, 1956)
  2. Lettre à l'éléphant (Romain Gary, 1968)

Crédits illustrations :

  1. Edition Folio Poche
  2. patrickleighfermor.wordpress.com/2010/
  3. Source Web : http://lepandemoniumlittera
  4. Laure Gomes : http://laureg-illus.blogsp